Visite de l’Observatoire de Paris

Si l’AJP est une « galaxie », elle a forcément la tête dans les étoiles ! Pour une fois, c’est vrai en raison de notre visite programmée à l’Observatoire de Paris ce 10 mai 2012.

OBSERVATOIRE_2.jpg

Une visite fort intéressante même si quelques « couacs » eurent lieu. Pas graves, certes, mais suffisants pour nous faire sortir de l’Observatoire vers 20h45 alors que y étions à 18 heures. Deux charmantes dames astronomes, compétentes en histoire et dans leur domaine se sont dévouées pour mener la visite de l’AJP mais sans savoir qu’il s’agissait d’un groupe de journalistes du patrimoine et non de scientifiques « des étoiles » ! Car la visite de l’AJP coïncidait avec un colloque historico-scientifique qui se tenait dans la grande salle Cassini et qui monopolisait toute l’attention des congressistes et de l’organisatrice, Mme Norma Sanchez. Résultat : un « trou noir » ! Dans les horaires comme dans le déroulement de notre visite.

Ceci étant, il semble que ceux qui nous ont suivi ont été satisfaits des explications, du lieu, de la coupole et de la vue de la terrasse ! Ils nous le diront.
Une visite patrimoniale et historique.

OBSERVATOIRE_1.jpg

Pour voir ou revoir l’expo :

Visites :

sur réservation le mardi et le vendredi pour les groupes

un mercredi par mois pour les individuels

Accès libre exceptionnel

Pendant les Journées européennes du patrimoine (14 et 15 septembre 2012) et la Fête de la science (du jeudi 11 au dimanche 14 octobre)

Renseignements et inscription

[visite.paris@obspm.fr.
->]

NOTE SUR CASSINI, A L’HONNEUR EN CE MOMENT.

Jean-Dominique Cassini (1625-1712) a joué un rôle central dans les découvertes de son temps. Le choix de son nom pour la mission spatiale Cassini-Huygens témoigne de l’influence durable qu’il a exercée sur l’astronomie. Proche des milieux royaux, il n’est toutefois pas qu’un astronome brillant et novateur : ses travaux ont contribué à enrichir nombre d’autres domaines de la science de son époque et il a également joué un rôle déterminant dans l’histoire de l’Observatoire de Paris.
C’est pourquoi, à l’occasion du tricentenaire de sa mort, l’Observatoire a voulu lui rendre l’hommage d’une exposition. Dans les deux salles du 1er étage, le public pourra y découvrir l’œuvre de Cassini en particulier ses recherches astronomiques et ses activités géodésiques et cartographiques au travers de documents historiques exceptionnels, comme la carte de la Lune de 1679, les dessins de la Lune ou encore la Mesure de la Terre de l’abbé Picard. Dans la salle Cassini, la seconde partie de l’exposition permet de découvrir la postérité et les prolongements actuels des recherches qui s’incarnent dans des projets aussi différents que la mission Cassini-Huygens ou le projet « Histoptique ». Elle met aussi à l’honneur deux instruments chers à Cassini : la méridienne de Paris ainsi que les fameuses « lunettes sans tuyaux » grâce auxquelles il observa Saturne.

Partager cet article