L’AJP à la découverte du patrimoine méconnu de l’Ouest Hérault

Journalistes de l'AJP à Boussagues avec Daniel Pierson et Patrimoines Hérault Tourisme. Photo GLKraut.
Journalistes de l’AJP en visite à Boussagues dans l’Hérault en compagnie des membres de Patrimoines Hérault Tourisme, de g. à d., François Rousseau, Lindsay Hancox (présidente de l’association Colombières d’hier et d’aujourd’hui), François Collombet, Daniel Pierson (président des Amis du Vieux Boussagues), Véronique Hamel, Geneviève Guihard, Anne-Marie Granier, Julia Cserbe et le chien de Daniel. Crédit photo Gary Lee Kraut.

L’un est propriétaire de la Maison du Bailli (ou manoir de Toulouse Lautrec) un hôtel particulier Renaissance dans le village médiéval et fortifié qui mérite le détour. Un autre est moine, prêtre, conférencier et coach. Il mène la restauration d’une chapelle du 13e siècle, près de laquelle coule une source, objet d’une dévotion populaire. La troisième est co-propriétaire d’un four à chaux du 19e siècle ayant contribué à la construction des ouvrages d’art de la ligne de chemin de fer Béziers-Graissessac. Enfin, la quatrième est anglaise. Elle œuvre pour la restauration du patrimoine de son village d’adoption et notamment la Tour carrée, castrum médiéval perché tel un nid d’aigle.

Ces quatre personnalités sont les présidents des 14 associations qui forment la fédération Patrimoines Hérault Tourisme, membre organisme de l’AJP. Grâce à eux, du 19 au 21 octobre dernier, sept journalistes de l’AJP ont pu découvrir le patrimoine méconnu de l’Ouest Hérault.

Ces hommes et ces femmes de Patrimoines Hérault Tourisme, passionnés du patrimoine de leur région (civil, religieux, industriel ou public et privé) forment à eux quatre, une improbable alliance (un peu comme les journalistes de l’AJP, d’ailleurs). Ce fut pour 7 journalistes de l’AJP, une plongée dans un territoire trop ignoré et délaissé depuis l’abandon au XXe siècle de ses ressources minières. Et pourtant quel spectacle ! De somptueux paysages dans une solitude étonnante si près de la Côte Méditerranéenne ; des collines et des vallées spectaculaires aux couleurs de l’automne, des villages haut perchés, le tout dans une nature vierge et verdoyante.

Un territoire délaissé

Considérant que les autorités départementales et régionales ne s’intéressent pas suffisamment à la promotion de leur patrimoine (préférant mettre l’accent sur le tourisme vert), les associations Patrimoines Hérault Tourisme n’ont pu que se regrouper. Il fallait en effet développer le tourisme et l’économie de ce secteur grossièrement désignés comme les Hauts Cantons du département. En fait, ce vaste territoire de collines de l’Ouest Hérault avec ses nombreux cours d’eaux se prêtent admirablement à des chemins de grandes randonnées ou à du cyclisme ; des centaines de circuits qui bien évidemment mettront en exergue, la découverte du patrimoine.

Journalistes de l'AJP à Colombières-sur-Orb avec Lindsey Handcox et Patrimoines Hérault Tourisme. Photo GLKraut.
Journalistes de l’AJP à l’approche du sommet de la Tour Carrée à Colombières-sur-Orb accompagnés des présidents au sein de Patrimoines Hérault Tourisme : Lindsay Hancox, Daniel Pierson, Annick Jeanjean et Frère Marie Pâques Galabru.

A la recherche de partenaires

Patrimoine Hérault Tourisme a conscience que le développement touristique et économique ne dépend pas seulement du milieu associatif. Ses dirigeants sont constamment à la recherche de partenaires acteurs dans l’économie locale : hébergeurs, vignerons, producteurs locaux, artistes et créateurs, restaurateurs, voyagistes. Ainsi, en plus des présidents et membres d’associations de la fédération, les journalistes de l’AJP ont pu rencontrer d’autres acteurs majeurs de la vie locale (voir la galerie d’images en bas de page) et notamment quatre maires de village très impliqués dans la défense de leur patrimoine (Colombières-sur-Orb, Olargues, Villemagne L’Argentières, Saint Gervais).

Reste à voir si tout ce monde (politique, économique, associatif) peut arriver à développer ensemble ce territoire trop méconnu. Faut-il rappeler, qu’il ne représente aujourd’hui que 3 % du tourisme du département quel qu’en soit la nature. Au sein de Patrimoines Hérault Tourisme, les journalistes peuvent témoigner de la détermination, de la passion et de la volonté de ses bénévoles à œuvrer pour sauvegarder et promouvoir leur patrimoine.

Gary Kraut, membre du CA, qui a travaillé au côté de l’AJP pour organiser ce voyage de presse, a tourné pour son site France Revisited des courtes vidéos sur nos principaux interlocuteurs qu’il partage ici. Plus bas, Véronique Hamel, également membre du CA, présente des portraits d’autres intervenants (maires, conservateurs de musée, chefs, vigneron, etc.).

Daniel Pierson, délégué et co-fondateur de Patrimoines Hérault Tourisme, président des Amis du Vieux Boussagues et propriétaire de la Maison du Bailli ayant appartenu à ses grands-parents. Cet hôtel particulier Renaissance tomba dans l’héritage en 1894 d’Henri de Toulouse-Lautrec. Il n’y a jamais mis les pieds… sauf peut-être dans la légende de son fantôme qui y est apparu.

Frère Marie Pâques Galabru est l’un des co-fondateurs de Patrimoines Hérault Tourisme. Il assume l’étiquette de « business’moine ». Il est aujourd’hui de retour sur sa terre natale après avoir passé 25 ans à développer l’économie de l’abbaye de Lérins. Il est président de l’association qui gère la restauration de la chapelle Notre-Dame de Nize et la mise en valeur de « Fontaine des Yeux », dont les eaux font l’objet d’une dévotion populaire. Il est également président de l’association Les Compagnons du Sens. Membre associé de l’AJP en plus de son rôle au seine de PHT, il a eu la gentillesse de nous accueillir pour la nuit dans les Gîtes de l’Eglise Saint-Barthélemy qu’il a créés sur sa propriété familiale dans la commune d’Avène.

Lindsay Hancox, née en Angleterre, est la seule des quatre à ne pas avoir de souvenirs d’enfance sur ce territoire, ce qui ne l’empêche pas de présider avec passion Colombières d’hier et d’aujourd’hui, une association qui, en voulant faire connaître les atouts du village Colombières-sur-Orb, s’intéresse particulièrement à la restauration, la mise en sécurité et la visite de la Tour Carrée, vestige d’un ancien castrum, et à son chemin d’accès spectaculaire. Après 30 ans passé en France, l’enthousiasme de Lindsay pour son village d’adoption s’entend sur cette vidéo tournée au pied de la tour, en haut de la colline. Ouvert au public, elle est située sur une propriété privée. Elle appartient à Thérèse Salavin, actuel maire du village. C’est chez elle (un ancien moulin à huile d’olive) que nous avons été accueilli pour un dîner et un hébergement dans les deux gîtes https://gites-de-charme-languedoc.com/ sur la propriété.

Annick Jeanjean, qui nous a accompagné le long de notre séjour, est héritière avec sa sœur et son neveu d’une ancienne usine de production de chaux de la Tour-sur-Orb qui a fonctionné de 1854 à 1927. Sa famille a créé une association, Les Amis du Four à chaux de la Tour-sur-Orb, dont elle est présidente, pour restaurer le site, le faire connaître et l’animer. Ce patrimoine industriel comprend la carrière, le bâtiment des quatre fours à chaux, la bluterie et l’écurie (actuelle maison d’habitation).

Ce voyage de presse fait suite à une visio-conférence que l’AJP a organisé en avril 2021 avec Patrimoines Hérault Tourisme, à visionner ici.

Les coordonnées des présidents d’associations membre de PHT se trouve ici.

. Pour télécharger le dossier de presse de Patrimoines Hérault Tourisme, cliquez ici

. Pour télécharger le dossier de presse sur la dévotion populaire à Notre-Dame de Nize, cliquez ici

. Pour télécharger le dossier de presse sur Notre-Dame de Nize, cliquez ici

Texte et vidéos © 2021. Gary Lee Kraut. Tous droits réservés.

GALERIE DE PORTRAITS

de Véronique HAMEL

Galerie de portraits © 2021. Véronique Hamel. Tous droits réservés.

De gauche à droite et de haut en bas :

  1. Karine Itty, Animatrice du patrimoine à la Maison Cévenole des Arts et Traditions populaires (Saint-Gervais).
  2. Jean-Pierre Albrespy, Maître restaurateur du « Bouchon d’Or » à Lunas.
  3. Sandrine et Christophe MARAVAL, safraniers à La-Tour-sur-Orb.
  4. Rose-Marie Trinquier, chargée du tourisme à Grand Orb.
  5. Frère Marie Pâques, moine, prêtre, conférencier, coach à Notre-Dame de Nize à Lunas.
  6. Annick Jeanjean, Présidente des « Amis du four à chaux de La-Tour-sur-Orb » et membre du conseil d’administration de la fédération Patrimoines Hérault Tourisme.
  7. Didier Pierson, Délégué de Patrimoines Hérault Tourisme devant la Maison du Bailli à Boussagues.
  8. Eric Pappalardo, Restaurateur au Village des Sources à Ceilhes.
  9. Sophie Mery, Directrice chez Pierre Favre, groupe pharmaceutique et cosmétique de l’eau thermale à Avène.
  10. Jean-Luc Falip, Maire de Saint-Gervais-sur-Mare.
  11. Olivier Roubichon-Ouradou, Maire de Villemagne-l’Argentière.
  12. Michel Scanzi, Président de la Société archéologique des Hauts-Cantons.
  13. Mireille Aninat-Fontes, Musée de la Cloche et de la Sonnaille, Communauté de communes Grand Orb.
  14. Lindsay Hancox,Présidente de « Colombières d’hier et d’aujourd’hui » à la Tour Carrée.
  15. Maxime Sécher, Vigneron au domaine Montgros à Faugères.
  16. Thérèse Salavin, Maire de Colombières sur Orb.
  17. Jean Arcas, Maire d’Olargues.
  18. Jean-Claude Branville, Pésident du Comité Environnement et Patrimoine d’Olargue.
  19. Michel Bordenave, Président de l’association « Patrimoine et mémoire de nostre païs », Roquebrun.
  20. Yannick Dugas, Restaurateur à « La Forge » à Bédarieux.
  21. Notre-Dame de Nize et la Fontaine aux Yeux à Lunas.
Partager cet article