L’AJP visite l’Hôtel de Noailles à Saint-Germain-en-Laye

L'Hôtel de Noailles à Saint-Germain-en-Laye. Photo B. de Cosnac
L’Hôtel de Noailles à Saint-Germain-en-Laye. Photo B. de Cosnac

Le 15 février l’AJP était invitée en visite privée à l’Hôtel de Noailles à Saint-Germain-en-Laye pour découvrir en compagnie de son propriétaire ce bel exemple du train de vie de l’aristocratie au 18e siècle.

C’est au duc de Noailles que Louis XIV confie au 17e les clés de la vie royale de Saint-Germain-en-Laye quand il la quitte pour installer sa cour à Versailles. C’est au même moment, entre 1679 et 1682, que le Duc y fait ériger un splendide hôtel particulier par l’architecte Jules-Hardouin Mansart. Ici, le mélomane s’éclate comme mécène. Il entretient de nombreux musiciens et chanteurs et son orchestre allemand – le top à l’époque.

Françoise Brissard ave quelques journalistes de l'AJP dans le jardin de l'Hôtel de Noailles. Photo B. de Cosnac
Françoise Brissard (3e à droite) avec quelques journalistes de l’AJP dans le jardin de l’Hôtel de Noailles. Photo B. de Cosnac

Aujourd’hui, la propriétaire Françoise Brissard poursuit cette tradition dans les appartements de la duchesse de Noailles. Ceux-ci sont restés dans leur jus avec une enfilade d’époque, le salon doré pour recevoir, le petit salon bleu pour l’écriture, un arrière-salon aujourd’hui de forme ovale et des boiseries de pur style rocaille et classées.

Même si le splendide hôtel particulier a été surélevé d’un étage et coupé en deux en 1836 pour céder la place à une rue le traversant et, les appartements de la duchesse et son jardin restaurés sentent toujours l’ambiance de l’ancien régime. Ils ont été classés. Comme le jeune Mozart, le vieux Jean-Chrétien Bach, le chanteur star Tenducci y avaient séjourné grâce à leur mécène Noailles, la propriétaire actuelle y révèle des talents musicaux. Prochains concerts en mai.

Lire l’article sur l’Hôtel de Noailles de Bettina de Cosnac, membre du Conseil d’administration de l’AJP et organisatrice de ce cette visite, paru dans Monumentum Nostrum.

Hôtel de Noailles, 10 rue d’Alsace 78100 Saint-Germain-en-Laye.

Partager cet article