LA MAISON D’ANDRE-MARIE AMPERE : ATRIUM CONSTRUCTION S’EST PENCHE SUR SON SORT

Depuis le printemps 2014, le journal Atrium Construction a décidé de consacrer un cahier central à l’action de la Fondation du patrimoine. Sous la plume de Guy Sallavuard, Directeur des relations institutionnelles, deux numéros ont déjà vu le jour.

A Lyon, la Terreur arracha à André-Marie son père, guillotiné en 1793 comme des centaines de lyonnais, à l’issue du siège de la Ville .La Maison d’Ampère permet de faire revivre cette époque, dans tous ses aspects historiques, avec l’ameublement d’époque, ses cheminées, son sol, ses livres, … et les manuscrits du savant, un des fondateurs de la science de l’électricité . La maison familiale dans laquelle s’est développé son génie, est devenue aussi un « Musée de l’électricité ».
Une restauration de la Maison datant du 17° siècle est nécessaire pour conserver et transmettre l’héritage de ce patrimoine historique et scientifique d’une grande valeur

img-3158_atrium-construction-vignette.gif

Le cahier du n°64 publié en août 2014, se penche sur la maison d’enfance d’André-Marie Ampère, située à Poleymieux en région Rhône-Alpes, où la famille s’installe dès 1782. Grâce au mécénat de la Fondation d’entreprise Total, la Fondation du patrimoine a financé la restauration de la grange et sa transformation en salle pédagogique, améliorant ainsi la capacité et l’accueil du musée Ampère, où sont présentés ses travaux et machines électriques.

« Le 3 juin 1771, par devant Maître Guyot, Conseiller du Roy, notaire à Lyon, un domaine consistant en une mai- son pour le maître, un bâtiment pour le granger, cellier, terrailler, écurie, grenier à foin, four à pain, chapelle, pigeonnier, jardin,vignes, prés, bois et broussailles, le tout situé dans la paroisse de Poleymieux devenait en échange de 20 000 livres, la propriété du sieur Jean- Jacques Ampère, négociant soyeux, demeurant à Lyon, quai Saint Antoine ».

Maison.gif

Et le 21 juin 2014, devant madame la maire et les élus de Poleymieux, ceux du département du Rhône, les membres de la Société des Amis d’André-Marie Ampère et de nombreux poleymoriots, les représentants de la Fondation du patrimoine et de la Fondation Total inauguraient la grange restaurée de cet ensemble bâti en pierres dorées. Plus de deux siècles séparent ces deux dates et sont riches de toute une histoire dont les bâtiments conservent la mémoire – mémoire d’une famille monarchiste, honnête et lettrée, que la Révolution allait jeter dans l’agitation, la souffrance et la gloire, mémoire de la vie tourmentée d’un des plus grands savants français : André-Marie Ampère.

A PROPOS D’ATRIUM CONSTRUCTION

Fondée en 2002, la revue trimestrielle Atrium Construction s’est affirmée comme un organe de presse professionnelle de référence pour les architectes et les prescripteurs spécialisés dans la restauration et la réhabilitation du bâti ancien. Elle est le miroir fiable de la vie des chantiers, de la mise en oeuvre des produits et des technologies, et de l?état global du marché. Son rédacteur en chef, Serge Vandenbroucke est membre du conseil d’administration de l’AJP.
www.atrium-construction.com

Partager cet article