Conférence sur les Belles Poules spécialement pour l’AJP

Le nom de l’établissement a été immortalisé en belle calligraphie des années 1920. (Photo O. Masse)

Nous étions une trentaines de membres, réunis mardi 13 septembre pour célébrer la rentrée, au 32 rue Blondel, à Paris. Une visite qui nous a fait remonter le temps… et découvrir le décor préservé (le seul) d’une maison close du Paris du début du XXe siècle. Surtout, notre hôtesse, Caroline Senot, la propriétaire des lieux aujourd’hui, nous a présenté non seulement l’histoire de cette salle destinée à l’origine à l’accueil des clients avec ses céramiques peintes de fresques aguicheuses. Elle a aussi retracé l’histoire de la prostitution à Paris et des conditions de vie sordides des femmes qui entraient dans l’engrenage de ces établissements pratiquant le chantage à la dette.
Pour en savoir savoir plus, lire le blog de Viviane de Boutiny, membre associée, qui a déjà réagi à cette visite !

La qualité des faïences a demandé une restauration minutieuse. (Photo O. Masse)

Partager cet article