Vie de l'association

VISITE PRIVÉE DE L’AJP À L’AMBASSADE DE ROUMANIE

Un lieu insolite au cœur de Paris !

17/05/2018
En ce lundi 14 mai, nous étions une vingtaine, journalistes et membres associés de l’AJP, à pouvoir pénétrer de cet endroit feutré et peu connu : l’Ambassade de Roumanie. Une visite étonnante dans un lieu qui l’est tout autant

De salles en salons, les yeux de tous se sont écarquillés devant la richesse des décorations tout en délicatesse et magnificence. Cet hôtel particulier a appartenu à la comtesse Amédée de Béhague, puis à sa petite-fille Martine qui, en 1893 chargea l’architecte William Destailleur (fils de Hippolyte Destailleur, restaurateur des châteaux Courances, Vaux-le-Vicomte, Maintenon) de reconstruire un Hôtel pour elle. En 1939, à la mort de Martine, c'est le Roi Charles II de Roumanie qui en fit l’acquisition pour y installer son ambassade.


Mioara Pitut, conseillère diplomatique et notre guide pour l’occasion, prend le temps de nous faire découvrir chaque pièce, dont la plus remarquable la bibliothèque, qui n’est ouverte que très rarement, et où l’écrivain Paul Valery travailla pendant plus de 10 ans.

Mais les visiteurs privilégiés que nous sommes, ne sont pas au bout de leur surprise quand au bout d’un couloir s’ouvre devant nous une salle de spectacle gigantesque, quand on connait la situation géographique du bâtiment. La salle Byzantine avec ses 200 places, où se sont côtoyés tout ce que le Paris littéraire, musical ou encore pictural comptait d’artistes à l’époque de la comtesse.


Un moment en suspension qui s’est clôturé par la présence de Mr l’Ambassadeur, Luca NICULESCU, un diplomate qui connait bien notre métier pour l’avoir exercé lui-même pendant de nombreuses années. L’occasion de parler de l’événement culturel qui anime depuis plusieurs mois ses équipes avec l’ouverture de la saison France-Roumanie qui débutera en novembre prochain et qui sera ponctuée de nombreuses activités et expositions. Une occasion de découvrir ce pays peu ou mal connu et de mieux connaitre des personnalités montantes du monde de l’art roumain. Enfin, en janvier prochain et pour six mois, la Roumanie prendra la présidence du Conseil de l’Europe. Une mission importante pour ce pays entré dans la Communauté européenne seulement en 2007.

Laurence Thiriat
Pour tout contact : mioara.pitut@mae.ro